Le pont. RV

Durée : 10 minutes

Constitué d’une cinquantaine d’aquarelles que le spectateur traverse en courant parmi un groupe d’hommes réduit à l’état de silhouettes. « Le Pont VR » se veut une métaphore des grandes questions existentielles de l’humanité. Il est tant le reflet de l’histoire du colonialisme que post-colonialisme. Dans ce film au décor imaginaire, on reconnaît facilement des paysages postsoviétiques (églises, forêts, rivières, clôtures) au milieu desquels ce pont détruit laisse présager d’un avenir qui s’éloigne.